Les contes de fées ne demandent qu'à être écrits ~
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Seventh Trick Over Night | feat. Amalric Radwin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Babylone E. Blaise
Nouvelle recrue
avatar

Date d'inscription : 02/12/2013
Messages : 13
Jewels : 0
Affiliation : Tartaros
Rang : B / A

Fiche mage
Niveau: 15
Expérience:
1053/1800  (1053/1800)
Magie:

MessageSujet: Seventh Trick Over Night | feat. Amalric Radwin   Dim 15 Déc - 23:45





«Seventh Trick Over Night »


Un soupir passa la barrière de ses lèvres. S'étirant doucement après s'être levée de son lit sans rien dire, si ce n'est lâcher un second soupir. Bruyant et ennuyé alors qu'elle posa enfin les pieds sur le parquet froid de la pièce, la faisant légèrement frissonné. Le plancher craqua légèrement sous ses pieds lorsqu'elle se dirigea vers sa penderie dans le même silence presque pesant.

Des vêtements pris au hasard, une simple jupe noire et un chemisier blanc, de longues chaussettes noires et ses habituelles grosses bottes, puis par-dessus son fidèle manteau noir. Un passage rapide à la salle de bain pour attacher ses cheveux en une tresse sur le côté pour ensuite cacher son visage sous sa grande capuche.

Elle passa, sans s'en rendre compte, ses doigts sur la croix pendant à son cou, comme pour s'assurer qu'elle n'avait pas changé de place. Nouveau soupir, tout était si compliqué maintenant, devoir se cacher, tuer pour vivre, péché chaque jour en continuant quand même de prier, quel paradoxe n'est-ce pas ? Peut-être aurait-elle du rester dans son église à admirer les mages de Lamia Scale sans rien dire. Suivant les leçons ennuyeuses et les cours de piano fatiguant. Dieu en avait décidé autrement en lui remettant ce bouquin entre les mains, lui empoisonnant la vie en la faisant sombrer dans l'obscurité. C'était comme s'il avait voulu se débarrasser d'elle. Comme si elle était un danger pour lui.

Passant une main sur son visage pour chasser ses mauvaises pensées, elle se fixa dans le miroir en face d'elle. Des yeux fatigués, le teint plus pâle que d'habitude. Malade, voilà l'état dans lequel se trouvait la religieuse. Rien de bien méchant, mais assez pour l'empêcher de dormir à cause de migraines incessantes. Malgré tout, elle attrapa le peu de maquillage en sa possession en gémissant légèrement, un mal de tête refaisant surface.

Eugénie finit par quitter la pièce, sortant de son domicile dans le plus grand des silences. Domicile sans vraiment en être un. Bientôt, elle devra changer comme depuis son arrivée à Tartaros. Tous les deux mois, elle se retrouvait forcée de changer d'endroit, cherchant un nouveau logement ou dormant à la belle étoile sous la protection de l'un de ses esprits. Rester à un endroit trop longtemps risquait de lui attirer des ennuis, et la violette préférait éviter le conseil un maximum. Du coup les pièces restaient vides, ne possédant que le strict minimum déjà proposé dans les locataires. Un lit et un petit chevet. Avec parfois une armoire, devant parfois acheter quelques meubles bons marchés pour vivre correctement.

La même routine depuis plusieurs années qui commençait vraiment à la fatiguer. Elle aurait très bien pu rester au lit pour récupérer, effectivement, mais elle avait décidé autre chose depuis plusieurs jours, ou plutôt on l'avait forcé. Mérimin. L'écarlate n'arrêtait pas de hurler à longueur de journée qu'elle voulait aller à Veronica, se roulant limite par terre en fuyant l'appartement pour s'accorder des petites soirées plaisir qui épuisaient la rose. Zhen sermonnant ensuite la femme pour son comportement de gamin, s'en suivait un combat d'injure entre les deux plus vielles, n'arrangeant en rien l'état déplorable de leur maîtresse.

Marchant tranquillement en direction de la gare du petit village où elle avait élu résidence, Babylone porta une main à sa croix, murmurant un « Demande pardon, Luxuria. », laissant alors apparaître la luxure à ses côtés, une main posée sur son imposante faux et son sourire vicelard collé au visage. La bonne sœur leva un bref regard vers la plus grande, la saluant brièvement en l'informant de son départ pour Veronica, ce qui eut pour effet de faire sauter la plus vielle de joie, souriant de toutes ses dents en se jetant presque sur sa propriétaire.

« Enfin ! Bon dieu j'en pouvais plus ! J'ai presque fait le tour de tous les jeunes du coin, je vais enfin pouvoir prendre mon pied autre part !
- Parle moins fort, tout le monde nous regarde ! S'exclama Germaine, les joues rosies par la gêne, devenue le centre d'intérêt des personnes présentes dans la rue. »

Mérimin s'excusa, invitant la rose à la suivre en riant, arrachant un faible sourire à Eugénie qui se contenta de lui emboîter le pas.

Le trajet ne dura pas vraiment longtemps, un tout petit peu plus d'une heure qui passèrent rapidement après s'être endormie contre l'épaule de l'écarlate qui fixait simplement le paysage d'un air pensif. Réveillant sa patronne à l'arrêt du train, la traînant par la main hors du compartiment alors que la violette se réveillait doucement, portant une main à sa bouche pour bailler.

« Regarde-moi c'te ville, je suis sûre qu'elle est remplie de petits riches qui ne demandent qu'à coucher avec des femmes plus jeunes et plus frivoles que leurs vielles guenons ! Affirma la luxure en s'étirant.
- Mérimin, deuxième fois. Nous sommes en public donc calme tes ardeurs s'il te plaît. »

Cette fois, la De Blanchet se contenta de soupirer, suivant Babylone sans rien dire. Marchant tranquillement dans les ruelles sombres de la banlieue entourant la ville, ignorant les regards posés sur elles, faisant mine de ne pas entendre les remarques désobligeantes. Relevant parfois ses prunelles rouges vers l'écarlate, la rappelant à l'ordre d'un simple regard en soupirant parfois devant l'air boudeur qu'elle affichait sur son minois angélique.

Trop angélique pour être une sainte nitouche. Beaucoup trop.

Luxuria l'avait embarqué dans une ruelle en compagnie d'un homme, embarquée dans une histoire qu'elle aurait préféré éviter, devant supporter les ébats de l'écarlate pendant un bon moment, détournant simplement le regard devant la scène lui étant offerte. Se bouchant presque les oreilles en croisant parfois le regard amusé de Mérimin qui sourirait devant l'air énervé de sa patronne.

Une heure, puis deux, et enfin une troisième. Trois hommes, trois portes-feuilles de volés et trois têtes coupées. Une religieuse pervertie et une luxure réjouie, souriant jusqu'aux oreilles en comptant les billets amassés lors de sa petite aventure.

« J'ai fait ma journée, ce soir je te paye le resto. Prends en de la graine, un jour toi aussi tu seras amené à faire ce genre de chose.
- Je suis une bonne sœur je te ferais dire !
- Ouais ouais bien sûr, et moi je suis la Vierge Marie.
- N'in ... N'insulte pas la Mère de Dieu ainsi !
- Oh c'est bon, notre existence même est pire qu'une simple insulte à Dieu. Limite on lui fait constamment un doigt en continuant malgré tout à prier. C'pas se foutre de la gueule du monde ça ?
- Tais-toi Mérimin ! Un soupir, rougissant légèrement en accélérant le pas avant de se retourner vers l'esprit, sans pour autant s'arrêter de marcher. Et la prochaine fois que tu fais ce genre de chose, évite de les tuer, d'accord ? »

La concernée gonfla les joues telle une enfant, marmonnant quelque chose en tournant la tête pour bouder. Babylone jura contre le comportement de la luxure, se retournant vivement pour reprendre la route, ne remarquant pas la personne en face d'elle, la bousculant violemment en tombant au sol.

« Aïe ! Dé ... désolé, je ne vous avais pas vu ! Lâcha-t-elle en relevant les yeux vers l'inconnu. J'étais en train de discuter avec mon amie ! Continua la religieuse lorsque Mérimin la rejoint. »

[Note : La bousculade. Le truc typique des rencontres qui finit par être chiant, désolé ;w ; J'ai un peu séché pour la fin. Désolé pour le retard, j'ai été occupée ce week-end.

Bon pour le titre cherche pas, j'ai pris la première musique de mon répertoire me tombant sous la main, je suis pas douée pour ça, donc si tu as des idées >< ]


(c) Ségo Soyana sur Epicode
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amalric Radwin
Nouvelle recrue
avatar

Age : 27
Date d'inscription : 17/11/2013
Messages : 13
Jewels : 0
Affiliation : pas choisi
Rang : aucun

Fiche mage
Niveau: 16
Expérience:
688/1900  (688/1900)
Magie:

MessageSujet: Re: Seventh Trick Over Night | feat. Amalric Radwin   Sam 21 Déc - 18:33

Marcher, encore et encore, j'ai beau continuer, j'ai l'impression de ne pas avancer. Je pensais être bien plus près... Où cette ville est trop grande, même de loin. Je n'y arriverais pas avant l'après-midi.
Marcher, encore et toujours, le lot du voyageur. N'ayant pas les moyens de me payer un véhicule et n'étant pas spécialement du genre à voyager avec des inconnus, cela reste la meilleure solution à mes yeux.

Souvent, j'ai été mis en garde lors du trajet, vous savez, comme quoi la route n'est pas sûre. Rien de grave, sans aller jusqu'à faire de long détour, je ne la suis pas vraiment non plus et puis, si j'ai pu avoir des ennuis par le passé, le problème ne se pose plus vraiment de nos jours.
Bref, je suis en route pour la ville de Veronica et la raison est toute simple : les rumeurs.
Habituellement je ne les suis pas, elles sont ce qu'elles sont, déformées fausses et rarement utiles. Ironiquement, c'est aussi les seules informations que je peux obtenir. C'est donc à moi de définir s'il est pertinent de m'y fier ou de l'ignorer. Quant aux dires de ces rumeurs, cette fois, elles ne concernent pas la personne que je recherche et pour qui j'ai quelques questions. Cette fois, il est possible qu'elles me soient directement liées... Ou qu'une fois de plus, je ne marche vers une déception.
Bah, c'est pas comme si c'était la première fois.

Le temps passe, inlassablement, sans se soucier de rien d'autre que de se dérouler. Que voulez-vous ? L'ennuie me fait avoir de drôle de pensées parfois. Et encore ! J'ai de la chance d'être vraiment seul : ''il'' n'a pas l'air de vouloir se manifester.

La route est-elle encore longue ? Suis-je bientôt arrivé ? Levant la tête, je fus content de voir que, enfin, l'impression d'avoir réduit la distance se faisait sentir. Il était temps. Mon bras gauche, portant mon sac par-dessus mon épaule commençait à s'engourdir.
La fin d'après midi approchait alors que je pénétrais dans l'enceinte de la ville. Doutant d'avoir le temps pour faire quoi que ce soit de constructif en peu de temps, je me mis à errer dans les rues à la recherche d'un endroit où loger les prochains jours. Ce n'est pas le nombre d'auberge qui manque, mais bien leurs prix qui me dérangent. Alors, je continus de faire ce que je fais depuis un bon moment maintenant, je marche, captant par-ci, par là les conversations animées des rues. Rien qui n'attire mon attention, je poursuis alors, jusqu'à ce qu'une petite voix énervé ne se fasse entendre avant que je ne percute une personne. Ah moins que ce ne soit l'inverse.
Légèrement dérangé par cet imprévu, je lance un regard dédaigneux vers l'élément perturbateur de ma tranquille journée.

Une frêle jeune femme qui était tombée à terre alors que j'avais à peine bougé. En vérité, c'était peu surprenant de par le physique de cette... Demoiselle ?
Cette dernière est déjà en train de s'excuser.
Mon visage se radoucit. Il n'y avait pas de quoi s'énerver.

Il n'y a pas de mal, j'aurais pu faire attention moi aussi.

Et maintenant ? Franchement, j'ai presque peur qu'elle se soit fracturé un os lors de sa chute. Je sais que je me fais des idées, d'ailleurs, si c'était le cas, je pense que ce n'est pas des excuses que j'aurais reçu, mais plutôt des hurlements. Néanmoins, le simple fait de poser mes yeux sur cette femme me faisait croire qu'elle pouvait facilement casser telle une brindille. Et puis, ces vêtements qui avaient dévoilé une chevelure aux teintes bien peu ordinaire...
Chassant ces pensées inutiles, je finis par poser mon sac à terre et tendre une main peu assurée.

Si vous voulez bien ?

Je suppose que c'est le minimum à faire. Et pourquoi son amie, avec qui elle n'a pas grand-chose en commun à première vue, me regarde t-elle ainsi ? Son sourire est dérangeant... Je ne sais pas trop comment l'interpréter.
Une fois l'inconnue relevée, je ne voyais pas vraiment de raison de m'éterniser inutilement et regardais déjà par où continuer ma route, quand l'évidence me frappa, quitte à devoir demander mon chemin, autant le faire maintenant.

Connaissez-vous la ville ? Je suis arrivé il n'y a pas une heure et n'ai aucun endroit où loger.

Je n'avais aucune crainte quant à mes chances de dormir au chaud ce soir mais, si je souhaitais trouver rapidement, peut-être que cette personne et son amie pourrait m'aider. Sinon et bien, je me contenterais de continuer mon chemin.


HRP: désolé du retard, je ne pensais pas être autant pris cette semaine :/
J'espère que le post te vas et pour le titre, aucun problème ;)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babylone E. Blaise
Nouvelle recrue
avatar

Date d'inscription : 02/12/2013
Messages : 13
Jewels : 0
Affiliation : Tartaros
Rang : B / A

Fiche mage
Niveau: 15
Expérience:
1053/1800  (1053/1800)
Magie:

MessageSujet: Re: Seventh Trick Over Night | feat. Amalric Radwin   Mar 24 Déc - 15:34





«Seventh Trick Over Night »


L’inconnu lui avait simplement tendu une main, l’aidant à se relever alors que la violette le remercia, tapotant légèrement sur ses amples vêtements. Relevant le regard vers Mérimin, Eugénie lâcha un bref soupir. Cette manière dont l’écarlate fixait le jeune homme, s’en était presque vulgaire. Appelant l’esprit par son prénom, la religieuse planta son regard sévère dans le sien, comme pour la rappeler à l’ordre.

« Tu es vulgaire, Mérimin ! Affirma la mage en grognant.
- Oh c’est bon, avoue surtout que tu es jalouse de moi !
- Jalouse d’une vielle vache comme toi ? Plutôt mourir oui. »

La luxure retient une injure au fond de sa gorge, dévisageant sa maîtresse qui, comme le ferait un enfant, lui tirait la langue. Se stoppant lorsque l'homme se retourna vers elle, Eugénie croisa son regard, baissant instinctivement les yeux, gênée par le comportement de Mérimin qui ne s'était pas gênée pour scruter l'homme des yeux, son sourire rempli de malice collé au visage.

« Connaissez-vous la ville ? Je suis arrivé il n'y a pas une heure et n'ai aucun endroit où loger. »

Babylone avait écouté d'une oreille, sermonnant une nouvelle fois l'écarlate en haussant le ton. La De Blanchet ne répondit même pas, ignorant la rose lorsque celle-ci tendit la main vers elle. « Billets ! » Demanda-t-elle sèchement alors que la plus grande s'exécuta, lui donnant le fruit de ses aventures entre ses fines mains.

« Je te rappellerai plus tard Mérimin. Tu m'épuises trop. Lâcha Germaine d'un air ennuyé, faisant disparaître l'esprit sans lui demander son reste, rangeant ses billets dans une de ses poches pour reporter son attention vers le jeune homme. Excusez-moi, mon esprit est quelque peu ... Dérangeante. J'espère que vous lui pardonnerez. Pour vous répondre, non je ne connais pas cette ville, je viens moi aussi d'arriver et j'ai juste fréquenté quelques endroits malfamés. Je pense que vous trouverez un endroit où coucher pour cette nuit dans la ville en elle-même. Un soupir lui échappa. Je ne peux pas vous aider à trouver un endroit où loger, mais je peux au moins vous offrir un repas, histoire de m'excuser de vous être rentré dedans. »

En temps normal, l'argent se faisait rare, trop rare même. Pourtant Mammon n'hésitait jamais lorsqu'il fallait voler un riche, et Mérimin était encore pire quand l'argent se mêlait au plaisir. De quoi vivre un mois facilement rien qu'avec ces deux zouaves qui ne pensaient qu'à s'enrichir. Mais l'argent partait trop vite aussi. Aussitôt gagnée que la blonde avare allait farfouiller dans les affaires de Blaise pour voler ce qui lui permettait de vivre car elle avait soit disant besoin de telle ou telle chose. Dans tous les cas, la patronne ne le voyait pas souvent, cet argent gagné. Cette fois risquait d'être une exception, avoir autant d'argent dans les poches sans être partie en mission, c'était un peu comme un cadeau de Dieu.

Sortant de ses pensées, elle sourit à l'inconnu en passant à côté de lui.

« Au faite, je m'appelle Eugénie, Eugénie Blaise ! Me feriez-vous l'honneur de marcher en ma compagnie ? »

[Note : C'est pas super, désolé ><]


(c) Ségo Soyana sur Epicode
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amalric Radwin
Nouvelle recrue
avatar

Age : 27
Date d'inscription : 17/11/2013
Messages : 13
Jewels : 0
Affiliation : pas choisi
Rang : aucun

Fiche mage
Niveau: 16
Expérience:
688/1900  (688/1900)
Magie:

MessageSujet: Re: Seventh Trick Over Night | feat. Amalric Radwin   Lun 6 Jan - 1:36

Une chose est sûre, les deux inconnues ne sont pas banales. J'ai déjà assisté à de nombreuses conversations et observé des caractères très... Différents, je ne me rappel pourtant pas avoir vu pareille scène. Jusqu'à ce qu'une espèce de début de dispute commence, mais tout cela sonnait faux aux vues des réactions des deux personnes en faces de moi... Et la plus grande continue de me fixer. J'eus l'impression de n'être qu'une simple proie en phase d'être cuisinée, mais je mis mon ressentiment de côté lorsque la demoiselle aux cheveux à la couleur prononcée congédia son amie, qui était en réalité un esprit, après lui avoir réclamé une certaine somme. Une mage céleste ? Bah, ce n'est pas si rare. Mais c'est bien la première fois que je vois un esprit de ce genre. J'avoue aussi que j'en n'en ai pas vu beaucoup. Bref, la réponse à ma question me fut donnée. Et elle n'était pas vraiment utile. Cela dit, j'y gagnais un repas. Et trouver un endroit où manger, c'était s'approcher d'une potentielle auberge. Ou du moins d'une zone où il serait facile d'en trouver une.

Non, il n'y a aucun problème avec votre esprit, j'ai juste été surpris. Enfin, merci de votre invitation, manger me fera le plus grand bien.

Je me suis bien sûr retenu de préciser que ce n'était pas la peine qu'elle soit aussi généreuse, mais je n'allais pas refuser quelque chose offert de bon coeur... Enfin, je pourrais aussi me laisser guider par une forme de paranoïa, mais je sais qu'actuellement, personne n'en veut particulièrement à ma vie. Donc je n'avais pas vraiment de raison de m'inquiéter. Et même si elle est une mage, je ne voyais pas de grand danger. Et puis il ne s'agissait que d'un repas ! Rien de plus !

Elle passa à côté de moi en souriant, pas le même que son esprit, ce qui, en sois, était bien plus rassurant. La suivant et me calant sur son rythme, je souris à mon tour, étouffant un léger rire. Devinant ce qui pourrait être un regard interrogateur. Je pris les devants et explicitais.

Vous pouvez m'appeler Amalric. Je me disais deux choses, la première étant que c'était bien la première fois qu'une femme se voyait honorée de marcher à mes côtés. La deuxième est que j'ai du mal à vous imaginer dans les quartiers mal famés de la ville. Pardonnez-moi, mais même en vous sachant accompagnée d'esprit, je ne vous y vois pas.

Avant qu'elle ne réponde quoi que ce soit, j'ajoutais :

Enfin, ça ne me regarde pas, alors je ne vais pas vous demander la raison, je devrais déjà être content de me voir offrir mon repas.

Je posais un nouveau regard sur cette personne se faisant appeler Eugénie... Pas banal non plus ça... Elle ne semblait pas du tout dérangée à l'idée d'inviter un étranger et du coup, sa tenue paraissait... Non approprié. De mon point de vue en tout cas.

N'ayant pas envie d'y réfléchir plus que ça, je me contentais d'un :

Si vous voulez bien, allons-y.



HRP: désolé du temps de réponse, les fêtes, toussa toussa hem ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Seventh Trick Over Night | feat. Amalric Radwin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Seventh Trick Over Night | feat. Amalric Radwin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une longue nuit au Heaven's Night Feat Shinji
» you took my hand through the night (feat Siwiwi)
» Wednesday Night Raw # 60
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tale :: Earthland :: North Fiore :: Veronica-
Sauter vers: